Types de traitements par radiothérapie dans le cancer du sein.

Le cancer du sein est le plus fréquent des cancers chez la femme. La radiothérapie est l’un des principaux traitements du cancer du sein. Elle est systématique en cas de chirurgie conservatrice (mastectomie partielle), et fréquente après mastectomie totale. Il s’agit d’un traitement prophylactique, délivré en situation adjuvante, c’est-à-dire après la chirurgie, et après la chimiothérapie si celle-ci est retenue, dont le but est de réduire le risque de récidive local de la maladie. Le risque de toxicité tardive, rare lorsque le traitement est administré sous la surveillance d’équipes expérimentés, réside principalement sous la forme de séquelles esthétiques (modification de la souplesse et de la couleur de la peau du sein), cardiaques (risque de coronaropathie, d’insuffisance cardiaque), et pulmonaires (risque de fibrose limitant la capacité respiratoire).

L’évolution des techniques de traitement en radiothérapie depuis les cinq dernières années, permet de réduire considérablement ce risque de séquelles tardives. Les traitements « conformationnels » classiques laissent désormais la place aux techniques innovantes ultra(s) précises telles que la modulation d’intensité, l’arc thérapie dynamique, le blocage et l’asservissement respiratoire qui limitent les doses aux organes à risque de voisinage (notamment aux poumons et au cœur), réduisent la toxicité, permettent d’escalader la dose par séance, et d’améliorer la couverture et le contrôle local de la cible.

Depuis plusieurs années, des équipes utilisent l’hypo fractionnement (augmentation de la dose par séance), permettant de réduire la durée du traitement de certains cancers du sein à 3-4 semaines (15 à 20 séances). De nouvelles données scientifiques récemment publiées dans le Lancet (Lancet 2020;395 1613-26), autorisent l’utilisation de schémas ultra hypo fractionnés en réduisant la durée du traitement à 5 séances (1 semaine de traitement), avec des résultats qui semblent comparables aux schémas habituels d’irradiation, tant en terme d’efficacité que de toxicité tardive (séquelles sur les tissus sains).

La manipulation de ces techniques de traitement est réservée à des équipes entrainées. Elles sont disponibles en pratique quotidienne dans les Centres partenaires de MMS-RTE, nécessite une expertise, et fait l’objet d’une évaluation de leurs contrôles de qualité régulière par les hautes instances gouvernementales sanitaires.

Partager sur :

COOKIES
Nous utilisons des cookies pour vous permettre de visiter et d'utiliser notre site. Certains cookies sont nécessaires à son fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés. D'autres cookies de collecte de données nous aident à améliorer la pertinence de notre contenu. Ces cookies ne sont activés que si vous consentez à leur utilisation en cliquant ci-dessous.